Expert comptable Lyon, gestion de la paie, audit et conseil d’entreprise
Site : http://www.odiceo.fr
Odic�o, cabinet comptable � Lyon

Cabinet d'expertise comptable � Lyon

  • English
  • RSS
  • partager
  • Newsletter
  • Portail client
  • support
Accueil >> Actualités Odicéo

Actualités Odicéo

Article Le Progrès // Cinq clés pour éviter les problèmes de trésorerie

Cinq clés pour éviter les problèmes de trésorerie

Finance. En période de crise, la gestion de la trésorerie est un des principaux sujets d’attention du chef d’entreprise. Le point avec Eric Vilmint, diplômé d’expertise comptable au sein du cabinet Odicéo.

Pour bien gérer sa trésorerie, il convient de mettre en place des outils structurants, voire, si nécessaire, d’accompagnement.

.

1 – Anticiper sa situation de trésorerie future

La construction d’un budget de trésorerie adapté à son organisation et à son environnement permet d’anticiper d’éventuelles difficultés de trésorerie et de trouver en amont les solutions adaptées. Souvent, les entreprises ont une vision « court-termiste », or ces prévisions doivent être mises en œuvre pour donner une vision à plusieurs mois, actualisées régulièrement grâce à des indicateurs de gestion et de pilotage. Par ailleurs, le chef d’entreprise ne doit pas hésiter à surestimer un peu ses besoins afin de prendre en compte la survenance d’imprévus.

2 - Trouver des financements adaptés

Toute entreprise doit s’interroger sur le financement de son activité et de ses investissements afin d’adapter les financements en conséquence. Un investissement doit être financé par un crédit de la même durée que sa durée d’usage. Les besoins liés aux stocks et au crédit client constituent des besoins permanents à financer par des capitaux qui resteront durablement dans l’entreprise. Les crédits à court terme sont quant à eux utiles pour des besoins ponctuels de trésorerie.

3 - Gérer son Besoin en Fonds de Roulement (BFR) quotidiennement

Les entreprises vivent avec des décalages de trésorerie importants : crédits clients, constitution de stocks... Ces derniers représentent des montants importants, souvent supérieurs aux investissements qu’a pu réaliser l’entreprise. Une gestion quotidienne du BFR est primordiale pour limiter les besoins de trésorerie. L’organisation interne de l’entreprise doit être adaptée pour mettre en place des processus d’accélération de la facturation, de surveillance de l’encaissement des créances clients à bonne date ou encore pour optimiser le niveau des stocks.

4 - Communiquer avec son banquier

Maintenir une communication régulière et une relation de transparence avec son banquier instaure un climat de confiance. Ceci est d’autant plus important qu’en cas de tension sur la trésorerie, la qualité de la relation entre entrepreneur et banque peut faciliter la recherche de solutions et une mobilisation rapide de crédit.

5 - Etre assisté

L’expert-comptable accompagne les entreprises dans l’anticipation de leurs problématiques, la gestion de leur croissance et le passage des caps difficiles. Des dispositifs régionaux existent également, comme le programme Finance PME, développé par la CGPME pour donner au chef d’entreprise une meilleure compréhension des mécanismes financiers et économiques de l’entreprise et l’aider à mettre en place des outils de pilotage adaptés. Autre outil, le Fond Régional d’Action d’Urgence (F.R.A.U.) permet d’accompagner les chefs d’entreprises en brutal retournement par une prestation d’appui conseil leur permettant d’identifier les leviers de rebond face à la crise et/ou de les orienter vers d’autres mesures d’accompagnement.

 

Nouveaux dispositifs

OSEO, filiale de la Banque Publique d’Investissement, a mis en place début 2013 un fonds de garantie pour soutenir la trésorerie des PME et des TPE. Ce dernier permet de garantir les crédits accordés par les banques aux PME et TPE soit dans le cadre d’octroi de nouveaux concours bancaires soit par consolidation à moyen terme des concours bancaires à court terme.
www.oseo.fr rubrique Qui sommes-nous > Notre offre > Croissance > Financements bancaires

Par ailleurs, la créance liée au CICE* mise en place par la Loi de Finances 2013 pourra être cédée à un établissement bancaire. Ceci permettra d’obtenir immédiatement la trésorerie correspondant à cette mesure, qui sera effective dès la créance « en germe », c’est-à-dire calculée l’année même du versement des rémunérations sur lesquelles est assis le crédit d’impôt et avant la liquidation de l’impôt en N+1.


*Le Crédit d’Impôt pour la Compétitivité et l’Emploi équivaut en 2013 à 4 % des salaires inférieurs à 2,5 fois le SMIC, puis à 6 % les années suivantes

retour haut de page

Nos bureaux

Membre indépendant de l’association

Odicéo, expert comptable à Lyon :
115, boulevard Stalingrad - CS 52038 69616 Villeurbanne cedex
Tél : 04 72 69 53 00