Innover sans technologie

Contrairement aux idées reçues, l’innovation n’est pas forcément technologique et peut être accessible à tout entrepreneur :

Une innovation markéting, organisationnelle ou de service peut être un levier de croissance, de développement et de différenciation de la concurrence, au même titre qu’une innovation technologique, à condition que les concepts stratégiques, financiers et entrepreneuriaux soient maîtrisés. Un accompagnement est donc souvent nécessaire et utile pour limiter ses risques et accroître les chances de succès. Cet accompagnement se concrétise généralement par une réflexion stratégique poussée matérialisée dans un business plan et un soutien à la recherche de financement.

Conseil N°1 : Être en veille sur son marché pour en identifier de nouveaux en remarquant des besoins latents non satisfaits

Un entrepreneur se doit d’observer finement les marchés et leurs déséquilibres. Il doit être en « état de vigilance ». Ce rôle d’arbitre lui permet ainsi de tirer profit de la situation lorsqu’un déséquilibre apparaît.

Conseil N°2 : Détenir un ou plusieurs facteurs différenciants de la concurrence

L’avantage concurrentiel n’est pas lié uniquement à une technologie nouvelle, il peut s’agir de la détention de ressources et compétences rares, d’une méthode de vente novatrice, d’un savoir-faire particulier bien maîtrisé dans l’entreprise, d’une marque notoire, d’un accès privilégié à un réseau de distribution particulièrement efficace etc.

Cet avantage concurrentiel doit être durable et perçu par les clients ; il doit vous permettre de conserver votre avance sur votre marché.

Conseil N°3 : Construire un modèle économique viable et rentable

L’équipe doit construire un modèle économique viable permettant à la start-up de croître de façon exponentielle et d’être rentable rapidement. Des sources de revenus diversifiées seront appréciées ainsi qu’une récurrence du chiffre d’affaires.

Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Fermer le menu