Financement entrepreneurial et de l’innovation :

Savoir associer ses fonds propres à des fonds de capital-risque, à des dispositifs fiscaux, à des aides à l’innovation et à des aides locales... Identifier et assembler différents types de financement et dispositifs pour optimiser votre décollage.

Jean-pascal Rey

Associé, Expert-comptable,

conseil en entrepreuneuriat

Financer votre croissance
et votre développement

QUELS SONT LES DIFFÉRENTS TYPES DE FINANCEMENT MOBILISABLES ?

  • Les prêts bancaires
  • Les aides publiques

Les aides régionales qui sont le plus souvent attribuées par des structures d’aide à la création d’entreprise (plateformes d’initiative locale) ou les régions et fondations.

Les aides à l’innovation, prises désormais dans un sens très large (innovation produit mais aussi d’usage, de modèle économique...). Au centre de ce dispositif figure BPI France.

Les incitations fiscales dédiées à la recherche (Crédit Impôt Recherche, dispositif de Jeune Entreprise Innovante) ou à l’innovation (Crédit Innovation).Ces crédits d’impôt ont la particularité de pouvoir être remboursés aux entreprises même lorsque celles-ci sont en déficit.

Vous souhaitez financer une partie de vos travaux de
Recherche et Développement (R&D), le cumul du Crédit
d’Impôt Recherche (CIR) et du statut de Jeune Entrepris
Innovante (JEI) est possible...

Comment bien préparer ses dossiers pour
bénéficier d’une ou des deux aides
conformément à la législation en vigueur ?
Odicéo vous accompagne !

Dispositifs CIR et JEI

Le statut JEI est un dispositif créé par la loi de finances de
2004, destiné aux start-ups et jeunes entreprises innovantes
de moins de huit ans. il permet aux entreprises de bénéficier
d’une exonération des charges patronales d’Urssaf ainsi que
d’un allègement de l’impôt sur les sociétés (IS).

Le CIR est quant à lui un dispositif fiscal public destiné aux
entreprises pour les aider dans leur activité de R&D avec un
financement pouvant aller jusqu’à 30 % de leurs dépenses
éligibles. Les trois catégories de travaux de R&D éligibles dans
le cadre du CIR sont la recherche fondamentale, la recherche
appliquée et le développement expérimental.

Levée de fonds par Christophe Vincent
Associé, conseil en stratégie entrepreuneuriale

La levée de fonds

Conseils d’entrepreneurs passionnés, le cabinet Odicéo propose un accompagnement de proximité et transversal aux jeunes entreprises en croissance et innovantes : externalisation comptable, fiscale et sociale, accompagnement aux levées de fonds, structuration de business plan, stratégie et conseil aux dirigeants...

Quels sont les types d'investisseurs externes ?

Reste enfin la possibilité d’accès au financement externe par la levée de fonds, c’est-à-dire en ouvrant le capital à des investisseurs externes. Trois types principaux d’investisseurs existent :les business angels, le crowdfunding et les fonds d’investissement (sociétés de capital-risque).

Savoir valoriser la complémentarité de l'équipe.

Globalement, il vous faudra démontrer dans votre business plan une cohérence entre vos compétences, les besoins du marché,la pertinence, la pérennité et la rentabilité du modèle économique. L’entrepreneur devra donc avant tout constituer une équipe aux savoir-faire complémentaires. L’équipe devra diffuser de la confiance à l’investisseur en justifiant de sa capacité à transformer ce projet prometteur en une entreprise rentable, reconnue sur son marché.

Démontrer la preuve de concept

Ensuite, l'équipe devra démontrer une preuve de concept, c'est-à-dire la démonstration de la faisabilité technique de l'innovation ; ainsi que la preuve de marché, en démontrant un besoin du marché mal satisfait.

Prouver que le modèle économique est récurrent et rentable

En somme, il convient de prouver la pertinence du couple produit / marché. Enfin, le dernier facteur de réussite pour convaincre un investisseur concerne la rente financière. Celui-ci attendant de réaliser une plus-value significative à la sortie de son investissement, le projet doit nécessairement générer une rentabilité non seulement positive à terme mais aussi supérieure à la concurrence.

Les trois piliers d’une levée de fonds réussie

Équipe solide, expérimentée et complémentaire

Couple produit/ marché pertinent

Modèle économique rentable à terme

1

Passer de l'idée au projet : maturation et faisabilité

Durant cette phase, il s’agit de définir l’ADN de la future entreprise. À ce propos, il peut être utile de rappeler qu’une entreprise (innovante ou non) est le résultat d’une combinaison gagnante des éléments suivants :
- une idée de conception d’un produit ou un service répondant à un besoin,ce dernier pouvant se révéler insatisfait, mal satisfait, exprimé ou non,
- une équipe motivée et détenant les compétences nécessaires pour mettre en oeuvre l’idée,
- une envie de création de valeur à long terme, reposant sur une vision et sur des convictions.
Ces trois points peuvent paraître évidents et relativement basiques, mais ils constituent néanmoins le « fil rouge » des actions qui vont devoir être menées durant toute la vie de l’entreprise.

> le challenge humain
> le challenge technique et/ou économique
> le challenge financier

2

Passer des premiers résultats au véritable lancement

La comparaison entre aviation et entrepreneuriat est parlante. La phase de décollage est l’un des moments les plus critiques de la vie de l’entreprise. Démarrer une activité revient à prendre la bonne piste et à augmenter sa vitesse. Lors de la prise d’envol, de nouveaux enjeux apparaissent. Le risque d’une sortie de piste est loin d’être théorique si l’entreprise n’arrive pas à décoller. La piste d’envol est en effet d’une longueur limitée. Il en est de même pour les entreprises aux ressources limitées, qui ont été consommées, en grande partie, lors de la phase de lancement

> La question des ressources financières
> La question des ressources humaines et organisationnelles

3

Renforcer l’essor pour gagner la bataille

Pour poursuivre notre métaphore aéronautique, lors de cette phase, l’entreprise n’est pas sortie de la piste et a réussi sa phase de décollage. Il lui faut maintenant maintenir la bonne trajectoire pour atteindre la bonne vitesse de croisière et aller le plus loin et le plus vite possible, en évitant les turbulences. En d’autres termes, l’entreprise ne se trouve plus dans un état de recherche d’équilibre mais doit, cette fois, engager une croissance organique massive pour se déployer.
La période pendant laquelle le quotidien de l’entreprise était conditionné par la nécessité de durer et de survivre, est donc derrière elle. Pour autant, l’entreprise n’est pas encore dans une phase de maturité. Le challenge principal consiste alors à développer les positions acquises précédemment sans perdre les fondamentaux de la réussite. Les maîtres-mots sont très souvent :

> structuration,
> changement d’échelle
> et premiers retours sur investissement.

Expert en accompagnement opérationnel de dirigeants

Associé d’Odicéo, Christophe s’investit depuis plus de 25 ans dans l’entrepreneuriat, tant à titre personnel, qu’en appui aux entrepreneurs. Qu’il s’agisse d’interventions stratégiques, d’accompagnement individuel de dirigeants ou encore d’ingénierie financière et levée de fonds, il intervient aujourd’hui en tant que conseil auprès de nombreuses start-up et PME, pour simplifier leurs problématiques de croissance et d’innovation.

Expert en accompagnement opérationnel de dirigeants

Associé d’Odicéo, Christophe s’investit depuis plus de 25 ans dans l’entrepreneuriat, tant à titre personnel, qu’en appui aux entrepreneurs. Qu’il s’agisse d’interventions stratégiques, d’accompagnement individuel de dirigeants ou encore d’ingénierie financière et levée de fonds, il intervient aujourd’hui en tant que conseil auprès de nombreuses start-up et PME, pour simplifier leurs problématiques de croissance et d’innovation.

Associé d’Odicéo, Christophe s’investit depuis plus de 25 ans dans l’entrepreneuriat, tant à titre personnel, qu’en appui aux entrepreneurs. Qu’il s’agisse d’interventions stratégiques, d’accompagnement individuel de dirigeants ou encore d’ingénierie financière et levée de fonds, il intervient aujourd’hui en tant que conseil auprès de nombreuses start-up et PME, pour simplifier leurs problématiques de croissance et d’innovation.

Expert en accompagnement opérationnel de dirigeants

Associé d’Odicéo, Christophe s’investit depuis plus de 25 ans dans l’entrepreneuriat, tant à titre personnel, qu’en appui aux entrepreneurs. Qu’il s’agisse d’interventions stratégiques, d’accompagnement individuel de dirigeants ou encore d’ingénierie financière et levée de fonds, il intervient aujourd’hui en tant que conseil auprès de nombreuses start-up et PME, pour simplifier leurs problématiques de croissance et d’innovation.

  • Mission d'accompagnement d'entreprises innovantes
  • Expert en création et développement d'entreprises
  • Spécialiste du financement public et privé des entreprises (subventions, levées de fonds...
  • Auteur de livres grand public sur la création d'entreprises

04 72 69 53 00
115 Boulevard de Stalingrad
69616 Villeurbanne

contacter Odiceo

Je souhaite être rappelé(e)

Fermer le menu